Les Citoyens de la Forêt

 

 

Les Citoyens de la Forêt

 

Une création du collectif DAJA

 

Fable mise en espace avec l'aide de Martine Derrier

 

Texte de Gérard Noiriel

avec

Michel Quidu

 

Sons et animations vidéos sur des dessins de Martine Derrier : Michel Violet

 

Production Les Petits Ruisseaux en collaboration avec le collectif DAJA, la ligue de l'enseignement, la mairie du 20ème et l'action scolaire: Le théâtre c'est la classe.

L'association Daja est subventionnée par la Ville d'Ivry-sur-Seine et le Conseil Régional d'Ile-de-France.

 

Création : 2014

Public : 8-12 ans

 

dossier de présentation disponible en téléchargement -> ici

 

 

Les photos du spectacle:

 

Le teaser du spectacle:

 


Calendrier

 

Dates passées:

 

Le 07 décembre 2016 à 10h à Maison de quartier du Petit-Ivry (ex centre Pierre et Marie Curie - 44 rue Jean Le Galleu 94200 Ivry-sur -Seine)

Le 20 novembre 2016 à 16h30 à la Salle Gérard Philipe de Sainte-Geneviève-des-Bois (Rue Marc Sangnier 91700 Sainte-Geneviève-des-Bois)

Le 11 mai 2016 à 10h au centre d'animation Louis Lumière (46 rue Louis Lumière 75020 PARIS)

Le 10 mai 2016 à 13h30 au centre d'animation Louis Lumière (46 rue Louis Lumière 75020 PARIS)

Les 08 et 10 décembre 2015 à 10h et 13h30 au centre Place des Fêtes (2-4 rue des Lilas 75019 PARIS)

Les 15 et 16 octobre 2015 à Chateauneuf-en-Thymerais

- Le jeudi 15 à 14h30 et le vendredi 16 à 10h30

Le jeudi 30 juillet 2015 à 10h et 14h30 à l'Espace Gérard Philipe d'Ivry-sur-Seine (Rue Raspail 94200 Ivry-sur-Seine)

Le samedi 23 mai 2015 à 14h30 à la Maison de quartier Monmousseau d'Ivry-sur-Seine (17 rue Gaston Monmousseau 94200 Ivry-sur-Seine)

Au Vingtième Théâtre (75020 Paris)

Le mardi 2 décembre 2014 à 13h30

Le mercredi 3 décembre 2014 à 10h00

Le vendredi 5 décembre 2014 à 10h00 et 13h30

Le mardi 9 décembre 2014 à 10h00 et 13h30

Le mercredi 10 décembre 2014 à 10h00

Le vendredi 12 décembre 2014 à 10h00

 

Le jeudi 19 mars 2015 à 19h : restitution des ateliers dans le cadre de l'action "le théâtre c'est la classe"! 5 classes ont rejoué des extraits du spectacle à leur manière!!

Crédit photos : Marion Pouliquen.

 

 

 Les photos de notre représentation à Chateauneuf-en-Thymerais (public et l'équipe du spectacle): 

 

 

Presse

 

Revue de presse: (cliquer sur l'article pour l'agrandir et pouvoir le lire)

 

 

Avant tout chose, je voulais vous dire que le spectacle auquel nous avons assisté cet après-midi était vraiment très bien conçu. Nous n'avons pas encore eu le temps de revenir dessus avec mes élèves mais il y a énormément de choses à dire, beaucoup de rappels au programme d'histoire et d'enseignement moral et civique de CM2. Bravo au metteur en scène et à l'acteur qui a joué cette pièce!

Maud Neveur-Prigent (décembre 2015)

 

Le spectacle d'aujourd'hui était d'une grande qualité, bravo !

Julie Morteveille (décembre 2015)

Présentation

 

Présentation du projet par l'auteur

 

L'intention pédagogique

Ce spectacle a été conçu pour des enfants de 8-12 ans. Il vise à expliquer, de façon ludique, ce qu'est la laïcité, mais sous une forme qui soit conforme à l'essence même de la laïcité, à savoir le refus des dogmes. Au lieu de présenter la « charte de la laïcité » comme un ensemble de vérités révélées, nous avons opté pour un projet conçu comme un cheminement faisant appel à l'intelligence et à l'esprit critique des élèves. Notre intention est de leur montrer comment, et pourquoi, le peuple français a fini par conclure que la laïcité était le meilleur moyen de vivre ensemble. Cette démarche historique permettra de présenter les différentes facettes de la laïcité (égalité devant la loi, séparation de l'église et de l'état, liberté d'expression, définition de l'enseignement public comme instrument d'émancipation des citoyens, etc.) sous l'angle d'une conquête civique, produit d'une longue lutte entre des intérêts et des points de vue opposés.

 

Le spectacle

Pour transposer ces thèmes dans un langage esthétique accessible à des enfants de 8-12 ans, nous proposons un « seul en scène » avec un comédien qui raconte une histoire, sous la forme d'un conte. Elle se passe dans la forêt du roi lion. Mais les choses ont bien changé depuis l'époque de Simba. Le lion et sa cour (le tigre, le loup, le renard) font régner la terreur dans la forêt. Ils sont devenus des prédateurs qui chassent les moutons, les lapins et les autres petits animaux. Ces derniers se plaignent auprès du Roi Lion, mais celui-ci leur répond que Dieu a voulu que les petits se fassent manger par les gros, qu'il en a toujours été ainsi depuis la création du monde. Alors les animaux de la forêt décident de se révolter. Ils chassent le roi lion et sa cour pour mettre en place une république. Tous les animaux, du plus petit au plus grand, auront désormais les mêmes droits. Ils se réuniront régulièrement pour choisir leur représentants. Les lions, les tigres, les loups, les renards pourront revenir dans la forêt, mais ils perdront leurs privilèges. On leur interdira de chasser sur le territoire. Tous les animaux pourront conserver leur croyance, mais ils ne pourront plus l'imposer aux autres, car les guerres de religion font trop souffrir les peuples.

Le texte, en cours d'écriture, raconte les péripéties qui ont permis de mettre en place ces changements démocratiques dans la forêt. Il évoque l'arrivée de nouveaux animaux qui défendent leurs propres croyances, les nouvelles questions auxquelles est confronté le peuple de la forêt, les contradictions qui surgissent lorsqu'il s'agit de définir et de mettre en œuvre les principes d'égalité et de tolérance.

 

La forme

 

Un seul en scène avec un comédien qui raconte l'histoire soutenu par un important support audio-visuel. Les animaux pourront être figurés par des dessins qui seront projetés sur un écran et qui viendront illustrer l'histoire racontée par le comédien, la compléter et même la contrarier .

Réalisation de l'aspect formel du spectacle en cours.

 

Résumé

 

Résumé

 

L’histoire se passe dans la forêt du roi Lion. Après la mort de Simba, une terrible sécheresse s’est abattue sur la terre. Les félins ne trouvant plus leurs proies dans la savane commencent à chasser les petits animaux de la forêt. Grâce à Jeannot lapin, le peuple de la forêt se révolte pour chasser le roi, sa cour et Kyrelle la chauve-souris qui prétend être l’envoyée de dieu. Les animaux de la forêt décident de mettre en place une république. Ils apprennent le sens de la devise : « liberté, égalité, fraternité ». Ils organisent des élections pour choisir leurs représentants. Peu à peu, Ils s’habituent à vivre dans une forêt où ils ne risquent plus de se faire dévorer par les fauves. Mais comme la république n’a pas mis fin à la sécheresse, ceux qui en souffrent le plus commencent à se plaindre. « Dieu nous a punis parce que Jeannot lapin a chassé Kyrelle ».

Les félins profitent de ces disputes pour envahir la forêt et rétablir la royauté. La plupart des animaux qui avaient fait la révolution pour chasser le roi Lion ont disparu. Mais la mémoire de cette époque héroïque s’est transmise de génération en génération. La résistance s’organise et Jeannot lapin, qui est devenu un très, très vieux sage, conseille la jeunesse. « Ne faites pas les mêmes erreurs que nous, mes enfants. Dans votre république, il faudra que les citoyennes aient les mêmes droits que les citoyens. Vous devrez aussi adopter une loi en faveur de la laïcité, pour que l’Eglise soit séparée de l’Etat. Toutes les croyances devront être respectées, à condition qu’elles demeurent dans la sphère privée. Même Kyrelle aura sa place si elle accepte les lois de la République ».


Distribution

 

L'équipe par ordre alphabétique

Martine DERRIER – directrice de production régie, images et mise en espace

Elle a commencé son itinéraire théâtral grâce à l’Education Populaire avec Jacques Vingler à Besançon (théâtre amateur universitaire). S’est formée dans des stages professionnels avec Jacques Nichet, Didier Bezace, Jean-Pierre Vincent, Jean-Louis Hourdin, Jacques Patarozzi, Jacques Fornier. Après des études publicitaires puis esthétiques aux Beaux-Arts de Besançon où elle est diplômée du DNSEP, elle s’est décidée à faire des études de théâtrologie à Paris III (licence et maîtrise) avec Georges Banu et Monique Banu-Borie. Puis, elle s’est orientée vers la gestion des Institutions culturelles (DESS à Dauphine). Elle est devenue administratrice générale de structures comme le TBM dirigé par Pierre Santini, ou la Biennale Internationale des poètes en Val-de-Marne dirigée par Henri Deluy. Elle a créé un bureau de théâtre : « Les Petits Ruisseaux » et a participé à ce titre à de nombreuses productions, avec Philippe Adrien et Bruno Netter , Stéphane Olry, Jean Boillot, de nombreux jeunes artistes (elle a notamment contribué au lancement du collectif DRAO et de Jacques Vincey) et récemment de François Chat, Antoine Marneur, Thomas Quillardet, et Benoît Marchand. Elle est co-fondatrice avec Gérard Noiriel du collectif Daja.

Michel Quidu - comédien

 

Il croise au cours de sa formation des personnalités aussi diverses que Claude Régy, Jean-Claude Fall, Charles Tordjmann, Jean-Claude Perrin, Jean-Pierre Rossfelder, Elisabeth Chailloux, Adel Hakim… Il a travaillé comme comédien sous la direction de Jean-Luc Terrade (Les Caprices de Marianne, Architruc…), Jean-Louis Jacopin, Olivier Werner (Les Revenants), mais aussi Sylvain Maurice (Le Précepteur, Un Fils de Notre Temps, Don Juan Revient de Guerrre...), Jean-Marie Doat (Cendre de Cailloux, L'Enfant), Jacques David (Premier Amour, La Petite dans la Forêt Profonde), Guy Delamotte (l'Affiche), Eva Vallejo (La Mastication des Morts), Urszula Mikos (Trio 2014), En 2014 , met en scène "Ce que j'appelle oubli" de L. Mauvignier..

Il a travaillé avec le collectif Daja et Adel Hakim en 2010 pour une lecture spectacle de “La pomme et le couteau” de Aziz Chouaki d'après Jean-Luc Enaudi et Gérard Noiriel. ll a également été assistant de Georges Aperghis sur « Conversations » et « Tour de Babel-Détails ». Il enregistre de nombreux rôles dans des fictions et pièces de France Culture( Myron Meerson, C-B Sugy, Etienne Valesse, Georges Peyrou...) et France Inter.

 

Gérard NOIRIEL – auteur, conseiller dramaturge

Il est historien, directeur d’études à l’EHESS, co-fondateur de la revue « Genèses. Sciences sociales et histoire ». Il est également membre associé de l’Institute for Advanced Study de Princeton (USA). Spécialiste de l’histoire de l’immigration et de l’Etat-nation, il a publié une douzaine d’ouvrages, a participé, en tant que conseiller historique, à une série d'une quarantaine de documentaires pour FR3 en 1990-1991, sur l’histoire de l’immigration en France. Membre du conseil scientifique de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI), il a démissionné en mai 2007 avec 7 autres universitaires, pour protester contre la création d'un ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale. Il est fondateur du collectif Daja. Il a écrit plusieurs textes pour le spectacle vivant. Il est notamment l’auteur du spectacle Chocolat clown nègre, mis en scène par Marcel Bozonnet (produit par la Maison de la Culture d’Amiens).

Michel VIOLET – vidéo et effets spéciaux : il travaille pour le cinéma avant d’être recruté par Antenne 2 en 1983 où il exercera son métier de chef-monteur.

Après 30 ans dans le Service Public il se met au service du public en créant sa propre société « BIOPICS » spécialisée dans l’enregistrement des récits de vie, la réalisation de vidéo-biographies pour les particuliers.

 

Le collectif Daja

Le collectif DAJA

 

La création de l’association DAJA, en 2007, a marqué l’aboutissement d’un longue période de réflexion et d’expérimentations dans le but de retisser des liens entre les trois grands pôles de la culture publique : l’art, la connaissance et l’action civique. Pendant plusieurs années, Martine Derrier et Gérard Noiriel ont animé un petit groupe de réflexion sur cette question dans le comité de préfiguration de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration (CNHI), ouverte en 2006. Cette réflexion a permis la mise en œuvre d’un spectacle théâtral (co-produit par la MC93 et la CNHI) : Sale Août, écrit par Serge Valetti à partir d’un texte historique de Gérard Noiriel.

Mais en 2007, Gérard Noiriel a démissionné du conseil scientifique de la CNHI, avec 7 autres historiens, pour protester contre la mise en place du ministère de l’immigration et de l’identité nationale. Nous avons alors décidé de créer le collectif DAJA pour développer nos projets en dehors de la CNHI. Ayant pu constater, in vivo, combien il était difficile de faire travailler ensemble des institutions culturelles ayant pignon sur rue, nous avons opté pour une démarche « par en bas », privilégiant de petits projets avec des partenaires réellement implantés dans les quartiers populaires, tout en tissant des liens de plus en plus nombreux avec des artistes et des chercheurs de renom, de façon à lutter contre les effets pervers du « localisme » ou de l’entre soi communautaire.

Notre pari initial était de montrer que des projets artistiques construits grâce à ce type de collaboration, et avec des moyens modestes, pouvaient trouver leur public et acquérir une certaine visibilité sur le plan national. L’objectif a été amplement atteint avec le projet sur l’histoire du clown Chocolat. La conférence-théâtrale que nous avons créée en 2009, grâce à une aide du Conseil Régional d’lle de France et de l’ACSE, a permis d’enclencher une dynamique culturelle qui a abouti à la création du spectacle Chocolat clown nègre, mis en scène par Marcel Bozonnet, produit par la MC d’Amiens et joué notamment aux Bouffes du Nord,.

2007 naissance de l'association DAJA suite à la démission de Gérard Noiriel du Conseil scientifique de la Cité de l'histoire de l'immigration. Mise en œuvre du projet Sale août avec La MC 93 , Serge Valletti et Patrick Pinon.

Dates clés

 

2009…Création de Chocolat Conférence théâtrale avec La Cité de l'Histoire de l'Immigration destinée à être tournée dans les théâtres mais aussi dans les associations, les Centres sociaux et les écoles : Chocolat. Réalisation de 50 dates en tournée.
Mise en place d'un projet sur 3 ans à partir du livre source
Cette France-là qui aboutira en 2011 à la création de « Allons Z'en France »

2010 création de :

Gloups la petite forme jeune public de « Chocolat »

Le Massacre des Italiens avec une compagnie marseillaise : Manifeste-Rien,

La pomme et le couteau sur le massacre du 17 octobre 61 avec la Ville de Nanterre l'association : « Les oranges » et Le Théâtre des Quartiers d'Ivry, mis en scène d'Adel Hakim,

En sortir avec l'aide de la Maison des Métallos, le Théâtre du Détour de Chartres, le Théâtre de Poche, Itinéraires singuliers à Dijon.

2011 création de Allons Z'en France avec Le Wip de la Villette et la Fondation de France. Tournée avec Migrants-scène.

2012 mise en œuvre du projet Chocolat Clown nègre avec la MC d'Amiens , la compagnies les comédiens voyageurs dirigée par Marcel Bozonnet. Accompagnement du projet auprès des associations et des élèves de lycées avec un seul en scène théâtral : Chocolat blues

Mise en place d'un partenariat avec le Centre National de Liaison des Régies de quartier. Création de deux expositions itinérantes : L'histoire de l'immigration et L'histoire du peuplement des quartiers populaires.

Fin 2012 Parrallèlement implantation dans le quartier Pierre et Marie Curie à Ivry-sur-Seine. Réalisation d'une enquète sur la mémoire du quartier financée par le Conseil scientifique de la Ville et création d'une conférence théâtrale : Marie Curie Femme en soufFrance parlant des discriminations sexistes que cette grande savante a subies

2013 tournée de Chocolat blues, de Marie Curie Femme en soufFrance, du Massacre des Italiens. Mise en place d'un partenariat avec les archives départementales du Val-de-Marne et le service citoyenneté de la Région Ile-de-France.

Conditions Techniques

 

Conditions :

 

Devis sur demande

Prévoir déplacement et repas pour 2 personnes. Si le spectacle est programmé en soirée, une nuitée sera envisagée. Le tout compris dans la facture ou seulement en partie si vous pouvez les prendre en charge directement.

 

Fiche technique

 

en cours de réalisation

 

Version théâtre :

Un espace de 6m à 10m x de 4m à 8 m de profondeur

2 personnes se déplacent Un comédien et un technicien

Possibilité de débat avec l'auteur.

Le spectacle peut être présenté en version conte dans des petites salles et bibliothèques.

Contacts

 

Martine Derrier (Les Petits Ruisseaux)

1 rue Paul Mazy - Bal 7
94200 Ivry-sur-Seine

01 49 59 93 69 / 06 81 13 69 68

www.lespetitsruisseaux.com

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.